Il ne faut pas laisser son esprit s’échauffer

La théorie des jeux permet d’échauffer son esprit sur des spéculations mathématiques. Mais si l’on demande ce que cette théorie a apporté aux sciences sociales, la réponse vient calmer l’excitation. Ci-dessous une intervention de Steven Brams, un politologue qui a appliqué la TJ à des procédures de décision, à des conflits passés (en particulier bibliques) et contemporains (les îles Spratley, le conflit israélo-palestinien). Quand je dis qu’il a « appliqué » la TJ à des conflits réels, je devrais dire qu’il les a reformulés en termes de TJ. Pour un point de vue critique sur la TJ.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s